Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : la judokate palmée fait son blog
  • la judokate palmée fait son blog
  • : Juste un petit blog pour partager mes coups de coeur et garder contact.
  • Contact

Recherche

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 15:57

Il est déjà l'heure de vous adresser mes bons voeux pour 2015, pourtant, je n'ai même pas encore eu le temps de vous raconter 2014 qui a pourtant été riche en émotions ....

Bonne année 2015

... en belles rencontres ...

Bonne année 2015

... et en beaux voyages.

Bonne année 2015

Il va falloir que je prenne le temps de vous raconter tout ça bientôt et j'espère trouver le temps de le faire en ce début d'année 2015, mais d'ici là, je vous adresse tous mes bons voeux pour cette nouvelle année qui commence, qu'elle vous comble et vous apporte tout ce que vous attendez.

Bonne année 2015
Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 17:50

Au détour d’un rideau d’algues, derrière un rocher, pendant une plongée, un mirage nous est apparu…

EXCALIBUR

La légende raconte que celui qui arrivera à la déloger trouvera la carte du trésor de la gravière. En attendant, plongeurs, perches, brochets crapauds et oiseaux d’eau essayent de le trouver sans carte, mais pour l’instant, personne ne l’a trouvé.

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 17:39

C’est de faire une belle plongée. L’eau de la gravière frise les 20 degrés en surface, mais elle chute rapidement avec la profondeur. Tous les deux équipés de petits gants souples, nous nous sommes arrêtés à 17 mètres de profondeur. A cette profondeur, nous ne pensions pas croiser autre chose que des palmipèdes à bouteille, mais d’un coup, nous sommes tombés sur un beau spécimen de brochet d’une taille que l’on peut déjà qualifier de respectable.

La meilleure façon de commencer un dimanche

C’est en remontant au-dessus des 10 mètres que la gravière remplit ses promesses.

Les petits alevins grandissent et sont bien surveillés par les adultes qui veillent à ce que les palmipèdes à bouteille ne s'approchent pas trop.

La meilleure façon de commencer un dimanche

Au détour d’un rideau d’herbes, je surprends mon binôme en train de rêver.

Pendant cette belle plongée, on aurait pu se croire plus loin que HOLTZHEIM.

La meilleure façon de commencer un dimanche

En fin de plongée, nous profitons de la rampe d’accès handiplongée installée il y a quelques semaines pour sortir doucement de se rêve éveillé.

La meilleure façon de commencer un dimanche

Heureusement, c’est bientôt les vacances.

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 22:16

Certains diront que 25 ans est le plus bel age, pour moi, 25 ans, c'est presque toute ma vie, pour d'autre, ce n'est qu'une moitié de vie, ou même moins ... Tout est une question de référence.

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 17:11

Avec quelques mois de retard, je vous présente les nouveaux venus dans ma collection d'hippocampes.

Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Les hippocampes, collection hiver-printemps
Repost 0
Published by la judokate palmée - dans délire
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 16:39

Nous n’avons pas vraiment eu d’hiver malgré les prédictions des paysans qui lisent dans l’épaisseur des peaux d’oignons, mais pour une fois, nous avons un printemps qui pourrait presque s’apparenter à un été. Les pessimistes diront que les pollens, les grosses chaleurs étouffantes et avec elles les alertes aux particules fines sont de retour, mais les optimistes et les plongeurs diront que c’est le moment d’aller s’entraîner pour être au top cet été.

Mon ordinateur lui, a aussi du mal à se réveiller, lors de ma dernière plongée, il n’avait affiché que 0.0 pour la profondeur, 0.0 pour la durée de la plongée et une température qui oscillait entre 7°C et 8°C, en fait, mon ordi s’était transformé en simple thermomètre. Du coup, cette fois, Fred, m’avait prêté son ordi « pour débutants » comme il le qualifie lui-même afin de seconder le mien.

Le réveil du printemps

Au moment de l’allumer, cette fois, il écrivait déjà 13.6m sur le parking…mais après quelques bidouillages à l’aide de mes camarades homme, beaucoup plus bricoleurs que moi, il indiquait 0.0 pour la profondeur, 0.0 pour le temps de plongée et nous étions pour lui, le 1er janvier, il était 18h.

Comme j’avais déjà deux ordis à surveiller, je l’avoue, je me suis complètement laissée guidée par Eric, mon binôme du jour.

Le réveil du printemps

Comme d’habitude en début de saison, pas de photo en zone profonde, les gants épais et le froid n’aidant pas à la manipulation des boutons poussoirs du caisson étanche.

Mais une fois de retour dans une zone moins profonde et donc moins froide, j’ai pu remarquer que mon caisson aussi avait besoin d’une période de réadaptation, réglages de la focale et de la sensibilité ISO en mode « jefaisn’importequoi », réglage de la zone de mise au point manuel… Bref, les 10 premières photos ne ressemble à rien, jugez-en par vous-même. (et encore, ce n’est pas la pire).

Le réveil du printemps

Notre long retour vers le ponton nous a permis de constater que la nature de la gravière se réveille elle aussi doucement.

Des talus d’algues qui commencent à prendre forme.

Le réveil du printemps

Et les premières perches qui commencent à montrer le bout de leur museau et qui ont encore un peu peur des palmipède bruyants que nous sommes.

Le réveil du printemps

Plus loin, quelques feuilles commencent à dépasser du substrat, elles seront peut-être bientôt des beaux nénuphars qui régaleront les photographes.

Le réveil du printemps

Après tout ça, avec une température frisant les 20°C au soleil et à l’abri du vent, nous avons respecté les traditions des plongées dominicales, apéro au club, apéro en rentrant à la maison sur la terrasse, premier barbecue de l’année et bien sûr, sieste pour bien finir l’après-midi.

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 22:39

Je vous ai déjà raconté que les étoiles de mer ne se ressemblent pas toutes.

Aux pieds d'une étoile
Aux pieds d'une étoile

Les pieds des étoiles de mer sont fascinant, des petites ventouses qui bougent en harmonie pour arriver à se déplacer.

Aux pieds d'une étoile

On les voit beaucoup mieux quand un plongeur s'amuse à retourner une étoile. Il est alors très instructif de regarder les étoiles de mer se retourner pour se remettre dans le bon sens.

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:03

Après quelques longues semaines d'inactivités du blog, je vais tenter de recommencer à l'alimenter, malheureusement, une mise à jour de la plateforme de mise en page ne me permet plus de gérer les commentaires que vous publiez suite à mes articles.

Mais je vous promets de relancer l'activité de mon blog en vous souhaitant à tous et à toutes mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui commence.

VOEUX 2014

Que cette année vous apporte tout ce que 2013 a oublié et qu'elle vous retire ce que 2013 vous a apporté de mauvais.

Santé, Bonheur, Joie, Amour, Travail (mais pas trop), Sérénité, ...

VOEUX 2014
Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 16:07

Il y a quelques mois, c'était le début du printemps, aujourd'hui, le vent souffle, les feuilles tombent et l'été laisse sa place à l'automne, doucement, mais fraîchement.

La vie est belle (novembre 2013)
Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 15:28
Descendre sur une épave, c’est comme jouer au loto, on sait que l’épave est au bout du bout, sous la gueuse, mais on ne sait jamais si elle va se dévoiler ou rester cachée.
Cette année, nous avons visité trois épaves, le SAUMUR, l’ASTREE et l’incontournable BANANIER.
Le Saumur nous a offert une visibilité très très réduite. Pour les photos, nous nous sommes contentées d’éléments précis et n’avons même pas tenté les photos d’ambiance.

Le loto des épaves
Le loto des épaves

Pour ce qui est de l’Astrée, Homo palmus voulait visiter l’avant, il est relié au corps de l’épave par un bout et la visite n’est possible qu’avec des N3, nous avons légèrement dépassé les 40 mètres. Mais pour ce qui est de la description de l’avant… nous reviendrons, parce que le petit courant ambiant n’a pas suffi à nettoyer l’épave.

Le loto des épaves
La troisième épave, le bananier, la plus belle et la plus grande de la côte nous a offert un joli spectacle. Trois belles plongées avec à chaque fois une belle visi qui nous a permis de faire de toute sorte de photos.
Le loto des épaves
Les cheminées sont toujours autant colonisées de belles anémones bijoux.
Le loto des épaves
Le loto des épaves
Plus loin la double mitrailleuse est toujours debout au milieu des poissons.
Le loto des épaves
Le support de mitrailleuse se révèle plus ou moins selon les jours, la lumière varie.
Le loto des épaves
Le loto des épaves
A l’avant le canon se dresse toujours fièrement. Tout comme le mat qui est toujours là lui aussi, toujours aussi droit et toujours aussi impressionnant.
Le loto des épaves
Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article