Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : la judokate palmée fait son blog
  • la judokate palmée fait son blog
  • : Juste un petit blog pour partager mes coups de coeur et garder contact.
  • Contact

Recherche

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 17:17

Ma collection ne prend pas de vacances, elle s'est d'ailleurs étoffée de deux nouveaux spécimens depuis quelques semaines. 

Un marque page en 3D : 

marque page 3D TRIO

 

Et à l'occasion de l'assemblée générale du club, Valérie qui connait mon symptome de collectionnite, m'a offert surement le plus petit spécimen de ma collection. Un petit pin's qui ne fait que quelques millimêtres. 

 

PINS

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans délire
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 21:56

ça y est, je vous ai raconté tout mon voyage à St Eustache, mon ressenti, jour après jour. 

Mon album photo papier traditionnel est crée et terminé, et voici en ligne, l'album de notre voyage. 

DW TORTUE

Ce voyage est terminé, vivement le suivant. 

SAINT-EUSTACHE-2012 SAINT-EUSTACHE-2012

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans SAINT EUSTACHE 2012
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 19:30

... Plongée bien trempée.

 

Après une semaine de soleil éclatant et de canicule, nous avions tous hate de nous retrouver au bord de la gravière ce dimanche, mais….

 

pluie sur le ponton

 

Et oui, ce matin, au réveil, 17° et une pluie diluvienne. Et oui, ce sont les joies de l’Alsace, on peut passer de l’été de juillet aux giboulées de mars en quelques heures.

 

 

Après quelques hésitations, les plongeurs se sont tous mis à l’eau. Pour moi, au programme, petite explo à 12m et ouverture du parachute en fin de plongée. Le but pour notre plongée, trouver le kayak immergé un peu après le premier ponton.

 

Après quelques minutes de palmage, nous apercevons une ombre dans la touille…

 

ombre kayak

 

En nous approchant, je comprends enfin ce que c’est, le fameux kayak. Il est là, à flotter entre deux eaux. Premier objectif de la plongée réussi.

 

kayak

 

Un peu plus loin, un « truc » posé au fond de l’eau abrite une belle colonnie de moules d’eau douce.

 

moules

 

Sur le chemin du retour, la statue des amoureux est colonisée par les petits cloportes de la gravière.

 

cloportes

 

C’est le moment que choisi Myriam pour m’annoncer qu’elle commence à avoir froid, il faut dire que la gravière, malgré un petit réchauffement n’est qu’à 14 ° à 10 metres et avec une humide, même bien adaptée, je la comprends un peu. Pour une première ouverture de parachute, nous serons en surface en même temps que le parachute, mais pour une première, c’est déjà pas mal et nous n’avons pas fini saucissonnées dans le bout.

 

barque

 

A la sortie de l’eau, sous la pluie, toujours et encore, nous nous réfugierons rapidement dans les voitures. 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 21:32

Finalement, le temps d’attente à ST Martin est passé assez vite, le temps de choisir un sandwich bien gras, de la manger et de se déplacer pour prendre un dessert, faire une petite sieste éclair, médire sur les gens qui ont des sacs énormes ( nous étions surement les mieux placés pour cela) et remettre nos vêtements chauds, nous avons tenté d’apercevoir le lagon et avons passé la sécurité sans attente. Là, nous nous sommes retrouvés en zone duty free. Etrangement, la plupart des boutiques étaient fermées et nous nous sommes retrouvés dans une boutique « so kitch » à la recherche d’hippocampes, que nous avons trouvés. Les 102ième et 103ième de la collection.

 

ST EU MUG

ST EU MAGNET

 

Nous avons ensuite attendu l’embarquement qui avait du retard. Ianis de Ultramarina nous avait réservé les mêmes places qu’à l’aller et encore une fois, l’avion n’était pas plein. Nous avons ensuite attendu les papiers d’importation d’une moto chargée en frêt qui a finalement été débarquée.

La distribution du menu a été l’occasion d’un fou-rire mémorable, chargé de décompression et de fatigue, au choix. Poulet au curry ou Mahi-Mahi, moi qui me réjouissais de retrouver une nourriture plus européenne.

La nuit s’est ensuite passée sans trop de turbulences et avons atterris à Paris avec un peu plus d’une heure de retard.

Nous étions trop blanches pour les douaniers qui n’ont pas voulu ouvrir et fouiller nos sac, ou est-ce le douanier de Statia qui leur avait fait passer le message…

Grisaille, bouchons, pluie, nous sommes bien à Paris. Dernière étape du voyage, demain, en TGV Massy-Strasbourg, il me reste donc une journée pour me remettre du décollage horaire. 

ST EU CARTE

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans SAINT EUSTACHE 2012
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 22:42

Nous attendons notre avion dans l’aéroport de St Martin.

 

attente st marteen

 

Ce matin, au petit déjeuner, nous avions pris les appareils photo pour prendre les oiseaux pique-assiette en photo, mais ils ne sont pas montrés.

 

PTI DEJ LAURENT

PTI DEJ VANESSA

PTI DEJ MOI

 

Nous avons ensuite récupéré nos affaires de plongée au club, ce qui a été l’occasion de saluer Ingrid et Maus. Après, nous avions rendez-vous dans la suite de Vanessa et Laurent pour répartir les poids dans les sacs. Objectifs, réduire au maximum le sac cabine pour ne pas avoir d’embêtement  avec la Winair.

C’est Ed qui est venu nous chercher à l’hôtel pour nous conduire à l’aéroport, enfin au minuscule aérodrome de STATIA.

 

AERODROME STATIA

 

Les douaniers voulaient fouiller nos sacs, je crois que je n’oublierai la tête de celui à qui j’ai présenté mon sac de plongée, bottillons encore bien humides  sur le dessus, en fin de compte, il n’a pas vraiment poussé la fouille.

Au contrôle de sécurité, je suis passée avec une bouteille d’eau, mais j’ai dû retirer mes chaussures.

Le vol a été très agréable et la Winair m’a peut-être réconciliée avec l’avion.

 


 


 

Là, on a enregistré nos bagages et nous attendons l’avion qui a déjà du retard. L’aéroport est finalement un bon sas pour s’aclimater au climat que nous allons retrouver en France, nous remettons les pantalons et les polaires ne sont pas loin.

Les vacances sont presque finies. 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans SAINT EUSTACHE 2012
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 23:11

Dernière journée mais peut-être la plus riche.

 

HOMO PALMUS DESESPOIR

 

 Ce matin, nous avons plongé à DOUBLE WRECK, nous étions cinq plongeurs, encore une fois, une plongée privilège. Dès la mise à l’eau nous avons remarqué une masse sombre, un ban énorme de bécunes, c’est ce qu’on appelle un SARDINE RUN,

 

SARDIN RUN


c’est très impressionnant et un peu étourdissant.

 

 

 

 

Au milieu, les barracudas ne savaient plus quel poisson choisir pour leur petit déjeuner.

 

SARDIN RUN BARRACUDA

 

Ce site est en fait situé sur les restes d’épaves de l’ancien port. Les ballasts coulés ont été peu à peu colonisés et il reste deux ancres. Une est très belle et on ne peut pas la manquer. Aujourd’hui, elle était gardée par deux raies de taille plus que respectable.

 

2 RAIES ANCRE

 

Sur ce site, les raies sont nombreuses et pas très farouches. On peut facilement leur tirer le portrait. Sur le retour, nous avons surpris une petite tortue en train de prendre son petit déjeuner. Elle nous a laissé la filmer et la prendre en photo assez facilement.

 

DW TORTUE

 

 

 

 

Il a bien fallu remonter, mais je crois que c’était une des plus belles plongée du séjour.

 

DERNIERE REMONTEEVotre défi, trouver la raie ?...

 

Après une bonne douche, nous avons attaqué l’ascension du volcan, « THE QUILL », aux heures les plus chaudes de la journée, ce n’était peut-être pas l’idée du siècle. Après une grosse heure de marché, nous avons pris un pique-nique confectionné avec ce que nous avons pu trouver au Supermarché du coin. Nous avions prévu de prendre des sandwichs au Super Burger, mais il était fermé « Welcom to STATIA ».

 

chemin du quill

 

Nous avons donc mangé sans appétit, mais avec un faim de loup, du pain de mie collant, du bacon de dinde sans dinde et du jambon au gout de savon, avant de reprendre l’ascension.

 

PREMIUM QUALITY HAM

 

Après 2h20 (dont 45 minutes de casse-croute), nous sommes arrivés au « VIEW POINT », super point de vue sur le cratère.

 

VIEW POINT CRATER

 

Là, nous avons pris un gouter avec des cookies élastiques. Après quelques minutes dans ce Avre de paix, et voyant les nuages descendre, nous avons décidé de rentrer, et nous n’avons mis qu’une heure pour descendre.

 

CRATERE NUAGE

 

Après tout ça, nous étions en manque d’eau, alors, nous sommes allés faire du snorkeling près de la plage. Nous avons vu une belle ancre et un canon et plein de petits poissons, mais personne n’avait d’appareil photo.

 

VUE AERIENNE

 

En sortant, nous avons séché en regardant le coucher de soleil, un des plus beaux de la semaine, mais encore une fois, les appareils étaient dans les chambres.

 

Il ne va pas falloir trainer, je dois faire une escale SOS ONCTOSE chez Vanessa, mes pieds me démangent et mes mains aussi.

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 22:13

Après un bon repas, il nous fallait rentrer dans notre hotel un peu décentré et rejoindre Boulogne-Billancourt, nous avons donc pris la ligne 1 en descendant à Georges V pour rejoindre la 9 direction pont de Sèvres en changeant à Franklin Roosevelt.

Et là, stupéfaction, les métros circulent tout seuls et ils laissent les provinciaux touristes conduire. 

metro

Et voilà, c'était le dernier exemple de la folie parisienne que j'ai pu noter. Je trouverai surement d'autres exemples lors d'un futur séjour plus ou moins prolongé dans notre très chère Capitale. 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans délire
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 22:38

 

Ce soir c’était panne d’électricité sur toute l’ile, ce qui signifie aussi qu’il n’y a pas d’eau à l’hôtel,

 

 

piscine vanessa laurent

 

piscine vanessa sabrina

 

donc, nous avons été obligés de nous rincer dans la piscine, trop dur.

 

vue piscine

 

Ce matin, plongée à HANGOVER, sur un faible fond, à la recherche des petits poissons et à tenter de relever des défis, notamment le défi du poisson perroquet.

 

POISSON PERROQUET

 

Encore une fois il fallait garder un œil dans le bleu pour surveiller les barracudas. Pendant toute la plongée les agouthis morpions nous ont suivis, ils ne sont vraiment pas craintifs et se sont glissés au milieu de la palanquée.

 

AGOUTHIS MORPION

 

Cet après-midi, retour à barracudas reef mais cette fois, sans courant pour fêter l’anniversaire de Ed.

 

BIRTHDAY ED

 

Nous avons remonté le récif dans le sens inverse de la fois dernière et Vanessa a repéré un beau requin nourrice qui faisait la sieste.

 

REQUIN DORMEURLa photo n'est pas vraiment top, mais c'était la meilleure des trois.

 

En fin de plongée des pterois ou rascasse volante se cachaient sous un surplomb.

 

PTEROIS 1

PTEROIS 2

 

Demain, nous faisons notre dernière plongée en matinée, faisons nos adieux au club de plongée et attaquons l’ascension du volcan, histoire de dessaturer avant de prendre l’avion qui nous mènera vers notre inévitable retour. 

NITROX

 

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 17:17

 

Cette nuit, un chien m’a réveillée en pleine nuit en grognant devant ma porte. Il avait peur de la combi du voisin suspendue à la lanterne. Du coup, j’étais réveillée et du coup, mes piqures me démangeaient.

Ce matin, nous n’étions que 5 plongeurs pour partir à DROP OFF.

 

carangues

 

C’est une plongée relativement profonde, 40m, qui se fait le long d’une coulée de lave. Sur le côté, elle est pleine de vie, des belles éponges tubaires violettes et un beau crabe assorti.

 

crabe

 

Une murène pensait être bien cachée,

 

murène tete

 

mais j’ai trouvé sa queue.

 

murène ENTIERE

 

Sur le dessus de la coulée, les gorgones dansaient au rythme du roulis ce qui m’a un peu retourné l’estomac.

 


Ce tangage régulier ne facilite pas non plus les photos, surtout que je m’étais lancé le défi de prendre une image d’un canthigastère des caraïbes qui ne mesure que 5 cm.

 

cantigastère des caraibes 1

cantigastère des caraibes 2

 

Mais il fallait aussi de temps en temps regarder dans le bleu et nous avons aperçu une raie aigle.

 

BATEAU

 

Cet après-midi, nous étions 6 sur le bateau pour visiter STENAPA REEF, un jardin artificiel crée en 1995 en coulant une barge, un remorqueur et d’autres objets.

 

STENAPA REEF

 

Dès notre arrivée, nous avons été salués par une tortue de belle taille qui tentait de semer un raimora. Ce site a parfaitement rempli son objectif, car au milieu de ce désert de sable, beaucoup de poisson sont présents, les éléments sont bien encroutés et colonisés.

 

COLONISATION STENAPA REEF

 

Poissons perroquet, poisson ange-juvénile, canthigastère,…

 

POISSON ANGE JUVENILE

 

Mais ce site abrite aussi des poissons pélagiques comme les barracudas qui sont très territoriaux. Nous avons aussi vue une raie pastenague de belle taille qui faisait la sieste dans le sable, j’en ai profité pour lui tirer le portrait plusieurs fois.

 

RAIE STENAPA

 

RAIE PLONGEUSE

 

Il ne nous reste déjà plus qu’une journée de plongée, mais après-demain, nous irons marcher dans le cratère du volcan s’il n’y a pas eu de local shower d’ici là.

STATIA

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 22:04

Après une bonne marche dans cette belle ville de Paris, avec un air pur (ou presque), notre petit groupe n'avait qu'une envie, trouver une bonne table pour se restaurer et là... 

deco couvertes

Les parisiens utilisent la vaisselle en décoration... 

Certains trouveront que c'est design, d'autres que c'est kitch... les gouts et les couleurs ne se discutent pas, je laisse à chacun le soin de se faire une idée, mais je trouve qu'une casserole est toujours plus utile sur une cuisinière et qu'une fourchette est beaucoup plus utile à coté d'une assiette. 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans délire
commenter cet article