Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : la judokate palmée fait son blog
  • la judokate palmée fait son blog
  • : Juste un petit blog pour partager mes coups de coeur et garder contact.
  • Contact

Recherche

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 06:16

Je vous avais annoncé la parade vénitienne 2012 de Rosheim et bien voici les premières images. 

 

Si des costumés se reconnaissent, je peux bien évidemment transmettre les photos.

 

 

 

Pour info, je n'ai pas donné mon avis pour qu'une publicité précède ma vidéo et je n'aime pas du tout ça. 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans news
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 06:41

Les derniers et les premiers de l'année, mais sûrement pas les derniers de la collection.

 

La fin de l'année et les fêtes sont toujours des bonnes occasions pour agrandir ma collection. Je pensais avoir atteint la centaine, mais non, avec ceux là, ça fait 98.

Celui là est un pendentif reçu à Noël de la part de Homo palmus et Vanessa, il vient directement d'Egypte. 

MEDAILLON ARGENT EGYPTE

 

Le suivant est une fève de galette, c'est surement l'un des plus petit de ma collection. 

 

FEVE

 

Une déco en céramique qui n'a pas encore trouvé de place sur les murs de la chambre qui sont déjà bien remplis.

 

DECO CERAMIQUE BLEUE

 

Des aimants très colorés qui ont trouvé leur place sur un tableau à aimants qui est aussi bien complet. 

 

aimant coloré1aimant coloré 2

 

 

Un bibelot très coloré qui trône devant ma télé.

 

BIBELOT COLORE

 

Un petit hippocampe en plastique presque de taille réelle.

 

PLASTIQUE

 

Pour finir un pendentif en étain acquis au salon de la plongée. 

PENDENTIF ETAIN

 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans délire
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 06:59

A l'heure où certains médias se rendent compte que, en hiver, il fait froid, 

A l'heure où le gasoil gèle dans les réservoirs, 

A l'heure où les chaudières ont pris froid et ne chauffent plus,

A l'heure où le thermomètre a oublié les températures positives,

A l'heure où même un soleil franc ne réchauffe pas l'athmosphère face à la bise qui souffle.

 

3176594371_2177d765e3.jpg


Les alsaciens s'adaptent et certains, continuent à plonger. Mais heureusement que certains givrés continuent à plongeur, comme ça, ils surveillent l'évolution de la gravière qui se pare de ses plus belles couleurs hivernales. 

Rendez-vous sur le site de la gravière du fort pour vous réchauffer :

http://frogalsace.free.fr/galerie/?alb=18

 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans news
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 21:26

 

Dans la famille de Homo palmus, il existe une tradition qui perdure depuis que Homo palmus est Homo palmus (je ne dévoilerai pas le chiffre), chaque année, pour les anniversaires de tous ses enfants, petits-enfants, et autres relations de la famille, la Maman de Homo palmus doit faire son fameux gateau de petits beurres LU. Ce ne sont pas les petits beurres qui font la tradition, mais plutôt le décor qui se greffera sur la base de petits beurres.

 

L’année dernière, pour ses 4 ans, Homo palmus avait eu le droit à une surprise. Un volcan au milieu de l’eau pour faire référence à sa petite semaine de vacances forcées supplémentaires suite à l’éruption d’un volcan islandais.

 

03 gateau avion volcan

 

Cette année, Homo palmus a un peu perturbé la tradition puisque c’est lui-même qui a fait la commande à sa maman. Il voulait … une épave, et pas n’importe laquelle, Homo palmus voulait un gateau en forme de l’Alice Robert.

 

bananier

 

La maman de Homo palmus avait donc préparé la base de petits beurres et un moelleux au chocolat en pensant que l’Alice Robert serait taillée dans cette masse un peu trop parallélépipédique. C’est donc Homo palmus qui s’est lancé dans la découpe de l’épave. Après avoir tracé les plans de coupes et avoir déterminé les éléments à rajouter, il a fini par attaquer la découpe en elle-même et après quelques coups de couteau, la forme de l’épave commençait à apparaître.

 

03 decoupe

 

En fin de découpe, la maman de Homo palmus avait planté le mât, qui devait être la dernière touche à apporter au gâteau.

 

03 mat mauvaise place

 

Après quelques secondes, Homo palmus explose de colère, Vanessa et moi ne sommes choquées de rien. Mais après réflexion, nous dirons que la maman de Homo palmus avait décidé de tracer le trou formé par la cheminée écroulée.

 

03 correction

 

De mon coté, je me suis occupée du poisson-lune qui rode toujours autour de la mitrailleuse arrière, pendant que Vanessa s’occupe de planter les algues.

 

Après quelques heures de travail, le résultat est plutôt ressemblant.

 

03 canon et mat

photo visi bananier mat

 

 

 

Le lendemain, toute la famille ne fera qu’une bouchée de l’épave mythique, l’année prochaine, il faudra encore trouver une autre idée pour le prochain anniversaire de Homo palmus. Alors, vivement l’année prochaine et le prochain week-end au salon de la plongée pour qu’on puisse découvrir la création de l’année prochaine.

 

03 gateau entier

 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans news
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 22:51

 

Le salon permet à tous les plongeurs de se rencontrer, du warrior qui vient admirer le matériel militaire, de la plongeuse qui vient trouver LA paire de palme qui sera assortie à son masque, de l’ancien qui plonge depuis des années, qui a connu le pied lourd et ne comprend pas pourquoi, les gamins de 8 ans ont le droit d’avoir des stab dès leur baptème. Cette année, à côté des stands de vente de matériel dernière génération, un espace expo était dédié au matériel ancien.

 

02 compas 1958

02 profondimetre 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’après-midi, comme l’an passé, nous avons fait un détour par le stand de Ultramarina, tour opérator bien connu des plongeurs pour faire la connaissance de Ianis, la personne grâce à  qui nous allons pouvoir partir au bout du monde et Ingrid, la responsable du club du bout du monde. Le temps de régler quelques formalités administratives et d’admirer un petit film de présentation de St Eustache et je quitte le stand avec des images plein la tête en attendant la centaine jours qui nous séparent de notre départ.

 

02 scubaqua

02 ingrid02 statia tortue 11 (2)



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit peu plus loin alors que nous regardons des livres sur un stand, je tombe sur un livre magnifique. J’avais déjà vu ces images, un soir, tard, alors que je n’arrivais pas à m’endormir. Une équipe de huit passionnés un peu fous (comme tous les passionnés) se sont lancés dans une exploration des eaux qui sont sous la banquise. Ils ont passé 45 jours à se déplacer en ski et à transporter leur matériel dans des barquettes. Les températures variaient entre -1° et -56°. Ils ont marché sous le pole et Monsieur Ghislain BARDOUT était présent pour dédicacer le livre de leurs aventures.

 

02 bardout



 

A l’opposé, du salon et du monde, se trouve les stands de plusieurs iles paradisiaques. Les représentants de la réunion et des iles de Tahiti sont aussi des habitués du salon de la plongée.

 02 tahitiennes

02la réunion

Repost 0
Published by la judokate palmée
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 19:17

Comme chaque année, tous les plongeurs de France d’ailleurs se retrouvent au salon de la plongée de Paris.

 

01 affiche-salon-plongee-2012

 

Après 4 heures de sommeil dans les jambes, me voici, tôt le matin (trop tôt) dans un TGV plein de petits vieux sentant la naphtaline, pressés d’arriver pour visiter des musés… mais quelle idée…

 

Après quelques heures de voyage que je n’ai pas vu passées me voici en Gare de l’Est, heureusement que Nénette et son Homgrenouille sont venus me cherche pour me guider. Après deux métros, nous voici au salon de la plongée. Cette année, nous sommes tous invités, mais seuls Nénette et Homgrenouille ont eu le droit à un cadeau, pour moi, c’est un billet d’entrée et un ticket pour le vestiaire. C’est déjà pas mal.

 

En arrivant, Homgrenouille se rue sur un stand un peu particulier. A la vue de l’enseigne, je me dis que ce stand va me plaire…

 

01 hippo conseil

 

Mais en y regardant d’un peu plus près, c’est beaucoup trop technique pour moi surtout que mon cerveau n’est pas encore totalement réveillé de la nuit terminée dans le TGV.

 

01 Nenette hippoconseil

 

Quelques minutes plus tard, c’est Homo palmus et Vanessa qui nous rejoignent dans le parc des expositions qui commence à ressembler à une fourmilière. Eux aussi ont des intentions de quête de renseignements et d’achats. Dans la cohue des allées, il est très compliqué de s’arrêter pour observer du matériel. Ce n’est pas l’endroit pour prendre son temps pour choisir son matériel, mieux vaut avoir fait quelques recherches préalable. A tous les stands, c’est la même chose, si tu as achètes, les commerciaux sont présents, pour les questions techniques « envoyez-nous un mail »…

 

Heureusement, c’est déjà l’heure du pique-nique, ce qui va calmer un peu les esprits.

 

01pique nique

 

Dans l’après-midi, Homo palmus et Vanessa arriveront quand même à finaliser un achat parmi tous ceux prévus, l’occasion encore une fois de faire un gros chèque.

 

01 achat

 

Après plusieurs heures de marche, les pieds en compote et les comptes bancaires plus légers, nous quittons le salon, et pour une fois, la première fois depuis que nous visitons le salon, nous sortons avant l’heure de fermeture.

 

01 marche a pied

 

Bilan du salon, comme d’habitude, j’ai rêvé en regardant des images d’hypothétiques futurs voyages que nous je ne pourrais me payer qu’avec un indice sur les numéros du prochain Euromillion, j’ai pu observer des magnifiques photos que je n’arriverai jamais à égaler et j’ai presque craquer sur des hippocampes que je n’aurais pas pu rapporter en avion… Mais, j’ai passé une excellente journée et l’année prochaine, j’espère encore pouvoir retourner au salon et y rencontrer à nouveau plein de gens passionnés.

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 18:55

Encore une fois cette année, je vous donne rendez-vous à la parade vénitienne de Rosheim qui se déroulera ce week-end. 

 

Cette année, rien ne change, le programme est globalement comparable avec une déambulation samedi après-midi, un spectacle son et lumière samedi soir, déambulations libre le dimanche matin et parade le dimanche après-midi. 

Seul changement, l'équipe d'organisation, cette année, c'est l'ascro qui prend en charge l'organisation de la parade.

 

moi zoom masque

 

Alors, rendez-vous ce week-end.

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans news
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:25

Après un colloque régional, qui avait pour thême principal le palmage, je pensais que les plongeurs de la gravière du fort allaient prendre un peu conscience des conséquences que peut avoir leur position et allaient suivre les conseils de Serge Dumont.

 

Je pense que je ne suis peut-être pas non plus toujours bien stabilisée, mais j'espère ne pas faire autant de dégats que ça.

 

Pendant que j'essayer de faire passer mon appareil en mode vidéo avec les doigts engourdis, nous avons assisté à une véritable avalanche de vase le long d'un petit tombant.

 

 

 

 

Vous imaginez que pour le reste de la plongée, impossible de faire la moindre photo...

 

carnage

 

Même l'appareil photo ne savait pas où faire le point.

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 18:09

2012, mais rien ne change.

 

La gravière est toujours là, le seul changement, c'est pour moi un équipement supplémentaire pour réaliser au mieux des photos plus claires.

 

Même au fond, plus besoin d'utiliser le flash pour partager les belles constructions.

 

A 25 m, ce "tombant" a vraiment des formes étonnantes.

 

tombant 1

 

A la limite des règles architecturales, le tombant résiste malgré les assauts des plongeurs tous les dimanches.

 

tombant 2

 

Un peu plus profond, dans le noir complet, il y a des éponges qui elles aussi rivalisent d'originalité. 

 

eponge 1

 

J'ai réussi à utiliser à la fois mon phare, ici réglé à 100 % de sa puissance et mon appareil photo. Le phare dans la main gauche, l'appareil dans la main droite, posé sur le corps du phare pour un peu de stabilité, ça demande encore un peu de perfectionnement.

 

A faible profondeur c'est encore un peu plus compliqué parce qu'après une demie heure de plongée dans une eau à 8°C, le froid a un peu engourdi les mains, donc impossible de naviguer dans les menus de l'appareil. Les photos sont faites avec les réglages du départ.

 

Je vous rapporte quand même une photo de la fameuse statue installée dans la gravière depuis qu'il y a été célébré un mariage l'année dernière.

 

statue 1

 

plaque

 

 

 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 17:41

Oui, j'avais dit que je plongerai plus avant le printemps, mais comme la saison est un peu hésitante, j'ai aussi le droit de changer d'avis. link

 

Ce matin là, j'étais donc à la gravière, prête à sauter dans mon étanche malgré la température ambiante, un peu fraîche, mais toutefois de 5°C supérieure à ma dernière plongée.

 

HIVER cadran voiture

 

La mise a l'eau est plutôt revigorante puisque la température culmine à 8°C. Le visage, les mains et la tête ressentent immédiatement cette température que l'on peut qualifier de fraiche.

 

Une fois sous l'eau, j'étais curieuse de savoir à quoi pouvait ressembler la gravière à cette saison, moins de lumière, une température plus fraiche a forcément des conséquences sur les végétaux. Les poissons, eux, sont déjà cachés dans la vase pour passer l'hiver.

 

HIVER herbier

 

Les herbier sont défréchis, mais l'hipirule résiste bien, elle a conservé sa couleur verte de l'été, mais elle a perdu les tiges montantes.

 

HIVER hispirule

 

Oui, la photo est un peu floue, mais en fin de bloc et à faible profondeur, j'ai encore un peu de mal à gérer ma flotabilité...

 

A la sortie, c'est un crachin breton qui nous a accueilli, je suis restée bien emmitouflée dans mon étanche jusqu'au local chauffé du club.

 

Et voilà, pour la première fois, j'ai inscrit une plongée au mois de Janvier.

 

 

 HIVER carnet

 

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article