Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 06:01

A la recherche d'autre hippocampophile comme moi, j'ai tapé naturellement "hippocampe" sur un site de recherche.


porte clé

 

Je suis tombée sur le site : planetehippocampe.org, le site de recherche annonce " les hippocampes, une histoire d'amour".

amoureux aquarium

 

Je rentre sur le site et regarde les premières rubriques, je tombe notamment sur des superbes vidéos d'hippocampes prises dans l'étang de Thau.

 

link

 

Je continue mon exploration du site et rentre sur la rubrique, aquarium, "aquarium, hippocampes et tourisme". Là, le site donne la liste des aquariums qui abritent des hippocampes. Très pratique... parce que qui dit aquarium, dit boutique et donc, forcément quelques nouveaux modèles d'hippocampes.

Ceci m'amène à la rubrique suivante : acheter des hippocampes... je me dis que je vais trouver de nouveaux hippocampes pour ma collection. Mais après lecture de cette rubrique, en fait, il s'avère que ce site de protection des hippocampes donne aussi les noms et adresses d'animaliers qui vendent des hippocampes pour les aquariophiles.

 

Je n'ai pu m'empécher de leur laisser un message, comment peut-on se dire pour la protection des hippocampes et favoriser leur mise en aquarium... c'est dommage, je pense que ce temps et cette énergie devrait plutot servir à protéger vraiment les hippocampes à l'état sauvage, en protégeant la qualité de l'eau et les habitats naturels des hippocampes.

 

Bonjour, fan d'hippocampe, collectionneuse, je suis tombée sur votre site, un peu par hasard après une recherche google.

Je trouve que c'est honteux de se dire pour la survie des hippocampe et de donner sur la page suivante des liens pour acheter des animaux pour les mettre en aquarium.

Les hippocampes sont des animaux, sauvages, certes, pas dangereux, donc faciles à attraper, mais si on veut que ces animaux survivent, ce n'est surement pas en les capturant pour les mettre dans des aquariums.

Je crois que vous feriez mieux d'agir pour le respect de leur environnement et de favoriser leur protection au naturel.

Si, pour vous, la survie des hippocampes passe par leur capture pour les mettre en boite, je trouve que vous ne les protégés pas plus que les pays orientaux qui les capture pour leurs soi-disant effets aphrodisiaques...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Voila, tu sais ou aller pour en voir. Est-ce qu'ils les marquent avant de les rejeter ?


http://www.institut-paul-ricard.org/Oceano/03Reportages_05hippocampe.htm



Répondre
L


J'ai vu un reportage sur cet institut, c'est génial, on peut remettre des hippocampes vivants dans la nature, maintenant, reste juste à comprendre pourquoi ils ne sont pas casaniers et qu'on ne
peut pas les observer tous les ans au meme endroit.



L


Attention, il ne faut pas modifier les equilibres. Des qu'on commence a toucher aux populations, il se passe des choses delicates a gerer.



Répondre
L


Ce soir, j'ai vu un reportage sur un site de recherche sur l'ile D'embiez, ils font un élevage d'hippocampes de méditerrannée pour les réintroduire dans la nature.



L


Il existait (je ne sais pas si ca existe encore) une ferme d'elevage d'hippocampes en Indonesie. Le principe etait de prelever des individus parmi ceux peches pour le commerce et de les garder
pour les reproduire dans la ferme d'elevage afin de reintroduire regulierement des adultes dans l'environnement. Ca permettait de limiter l'impact des prelevements tout en maintenant la ressource
principale des pecheurs du village.



Répondre
L


ça c'est une bonne initiative. Il faudrait pouvoir faire ça un petit peu partout pour assurer un vivier assez important pour assurer aux plongeurs une rencontre magique.



L


A la moulade, j'ai des doutes... J'imagine que les especes tropicales sont tres demandees. C'est ce que je disais : l'origine des individus devrait etre affichee. Je ne connais pas le commerce
des animaux et je doute que la tracabilite soit vraiment affichee dans tous les magasins.


Quant aux particuliers, ils peuvent etre eleveurs agrees pour la preservation d'especes protegees. Je connais ca pour des tortues terrestres. je ne sais pas si ca se fait pour les hippocampes.



Répondre
L


S'il s'agit d'un élevage pour la préservation, pas de souci, mais s'il y a prélevement dans le milieu naturel, je ne suis plus d'accord.



L


A travers le programme de reproduction des especes en voie de disparition, des zoos font survivre des animaux qui n'existent plus ou quasiment plus dans la nature. ces animaux ne connaissent rien
d'autre que leur vie. Le mieux, c'est que les zoos ne soient pas obliges de le faire et donc d'eviter en amont la disparition provoquee des especes.


Quant aux hippocampes de la moulade, qui sait si vraiment ils ne sont pas la a l'annee ? Il y a eu une observation cet hiver. Les hippocampes se fixent dans un coin lorsque ca leur convient,
sinon ils n'y sont que transitoirement. Peut-etre que la moulade devient un site qui convient puisqu'on en a vu ces dernieres saisons.



Répondre
L


Je veux bien que les zoos favorisent la reproduction, mais, pour les particuliers, ce n'est pas la même chose et qui dit que tous les hippocampes vendus ont été reproduits en élevage et que ce
n'est pas un pecheur qui l'a prélevé à la Moulade ou ailleurs.