Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : la judokate palmée fait son blog
  • la judokate palmée fait son blog
  • : Juste un petit blog pour partager mes coups de coeur et garder contact.
  • Contact

Recherche

4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 13:04

 

CONTRIBUTION DE Homo palmus.

 

Jusque-là, elle ne connaissait que 2 nœuds : celui pour lacer ses chaussures et celui pour nouer sa ceinture de kimono. Or, tout bon plongeur doit être capable de faire quelques figures artistiques avec des liens, par exemple pour amarrer un bateau ou fixer un plomb de parachute. La pratique de cette forme de tricot, bien différente de l’activité manuelle traditionnellement maîtrisée par les dames à terre, a été véritablement élevée au rang d’art par les hommes de la mer. La Judokate Palmée se devait donc de se former.

 

 judokate noeuds 1

 

D’abord une cordelette et quelques ratés, puis 2 et d’autres embrouilles… Après quelques figures peu orthodoxes, nœud de chaise, de cabestan, d’écoute, plat, de plein poing et le tour mort avec ses 2 demi-clés sont réalisés. Etonnant de voir comment quelques manipulations exigeant du doigté mobilisent plein de neurones et donc consomment tant d’énergie…

 

judokate noeuds

 

 

Alors, après tant d’aventures aquatiques, culinaires, sportives et techniques, la Judokate Palmée retrouve son lit. Elle n’y dort pas seule puisqu’il est aussi habité de rares créatures multicolores et très douces.

 

lit 2

 

Les palmes en éventail, elle peut se laisser aller à rêver des prochaines immersions en eaux chaudes et claires, au milieu de plein de petits poissons colorés…

 

lit 1

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans contributions extérieures
commenter cet article

commentaires

Francois 05/04/2010 19:09



En ce qui me concerne, je suis plus souvent amené à défaire les noeuds en plongée qu'à les faire ; surtout lorsque je dois déployer mon parachute de palier, je passe la moitié du temps à défaire
les noeuds de la ficelle du parachute ; en général ça fait bien rire les binômes 


Mais ça va peut-être changer : je viens d'acheter un os.



la judokate palmée 05/04/2010 19:17



Bonne idée, surtout si le temps de défaire les noeuds, les paliers étaient terminés ou si un autre plongeur avait le temps de sortir le sien. 


Je suis assez douée pour faire des noeuds qui ne se rouvrent plus après... mais pour l'instant, mon parachute ne souffre pas encore d'un rétrecissement énorme de la ficelle à cause des nombreux
noeuds involontaires.