Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : la judokate palmée fait son blog
  • la judokate palmée fait son blog
  • : Juste un petit blog pour partager mes coups de coeur et garder contact.
  • Contact

Recherche

27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 21:10

Un week-end prolongé au mois de novembre, il ne m’en fallait pas moins pour me rendre à St Martin d’Uriage avant l’hiver.

 

Après une soirée de route, moins chaotique de la dernière fois, mais tout de même longue, c’est de nuit que j’ai atteint le château et ce n’est que le lendemain matin que j’ai pu admirer la vue.

 

VUE FENETRE

 

Je ne me lasse pas de regarder par la fenêtre.

 

VUE

 

A chaque heure du jour, la lumière change, les couleurs tournent.

 

COUCHER DE SOLEIL

 

Malheureusement, il n’y a pas encore de neige sur les sommets, mais les nappes de brouillard matinal donnent un certain charme à ces montagnes.

 

VUE BROUILLARD

Partager cet article

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans news
commenter cet article

commentaires

laurent 21/01/2012 01:08


Tu te poses bien des questions ! Ne t'inquiete pas pour le transport des bagages. Ca sera comme dans l'avion de la winair : les passagers ou les sacs


Je ne sais pas comment on fera, mais ca rentrera, pas le choix. T'inquiete pas pour ca, on avisera le moment venu. pas la peine de stresser avant. Je pense que nous descendrons pas les escaliers,
histoire d'etre sur...

la judokate palmée 25/01/2012 19:20



Ok, donc, tous les sacs sur le dos et on descend au pas de course, ou alors, on s'entraine avant pour arriver à faire les trois allers-retours au pas de course le matin tot.



laurent 19/01/2012 00:15


C'est sur, on va faire un demenagement en RER a l'heure de pointe. Ca va etre drole ! On sera trop content de partir pour se laisser envahir par l'atmosphere deletere du secteur.

la judokate palmée 20/01/2012 22:08



Je pense qu'avec le stress du voyage ce petit épisode de déménagement va etre une torture pour moi. Ensuite, il y aura une autre question, si chacun a trois sacs, comment va faire ta maman pour
fermer le coffre de la voiture ? est ce que d'ici là nous pourrons prendre l'ascenceur ?



laurent 16/01/2012 00:11


Je suis sur que le contact avec Ingrid et la petite video vue au salon t'auront donne du courage pour affronter ce prochain transit parisien

la judokate palmée 18/01/2012 18:54



Le prochain transit parisien sera beaucoup plus court puisque je prendrais le train directement pour massy et qu'ensuite, il ne faudra que rejoindre l'aéroport. Si je compte bien, nous serons 3
avec 9 sacs et nous devront prendre les transports un lundi matin à l'heure de pointe... je crains le pire.



laurent 02/01/2012 22:58


Il faudrait que les touristes du monde entier se mettent d'accord pour bouder Paris tous ensemble en meme temps. En fait, je ne suis meme pas sur que les autochtones reagiraient, ou alors en
disant que ce sont tous des gros nuls etrangers...


Ne t'inquiete pas, tu vas venir avec ton gros sac, tu vas affronter la puanteur et la crasse parisienne, les usagers decerebres et meme les services de securite stupides et bornes, mais apres ca,
ca sera une semaine loin de tout, sous le soleil et avec les poissons

la judokate palmée 08/01/2012 18:04



Je pensais plutot au WE prochain, mais si à l'issue du salon, je peux rester une semaine loin de tous les soucis, je veux bien aussi.



laurent 30/12/2011 22:40


Il y a eu des efforts de deco, mais ca ne change ni les gens ni leur comportement. C'est le probleme de Paris : c'est Paris...

la judokate palmée 01/01/2012 21:27



Paris, peut-être la plus visitée en Europe ou peut-être même dans le monde devrait un peu s'améliorer pour permettre à tout le monde de se déplacer dans de meilleurs conditions. D'ici quelques
semaines, je devrais prendre le métro avec un gros sac, et traverser une bonne partie de Paris, les Parisiens vont de nouveau me regarder comme si j'étais un extraterrestre et je passerai le
voyage à regarder mes pieds en essayant de me concentrer pour capter mon parfum et non pas celui qui regne toujours dans les rames puantes.