Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : la judokate palmée fait son blog
  • la judokate palmée fait son blog
  • : Juste un petit blog pour partager mes coups de coeur et garder contact.
  • Contact

Recherche

27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 12:24

Le plus dur au retour d'une plongée n'était pas de rincer le matériel mais plutot d'arriver à faire comprendre aux quelques personnes qui connaissaient le nom des poissons quel poisson nous avions vu pendant la plongée. Comme, pour beaucoup d'entre nous, il était impossible de retenir tous les noms, nous avons feuilleté et rouvert tous les livres disponibles. Edith avait un livre qui donnait les noms scientifiques et les noms " vulgarisés", mais en allemand. Laurent avait un livre qui ne donnait que les noms latins et Thomas et moi avions un livre avec les noms français, allemands, anglais et latin. Avec tous ce matériel nous aurions du nous en sortir...

Du coup, pour nous expliquer, nous utilisions des petits surnoms pour les poissons ou les autres espèces que nous avions croisés pendant la plongée. Il y a des trucs que je n'ai pas retrouvé comme le corail qui ressemble à un casque, ou les petits fleurs qui rentrent, mais pour beaucoup, nous avons réussi à percer le mystère.

Le premier était le poisson que nous avons appelé Poisson trompette, d'autres l'ont appelé poisson flute. C'était le Fistullaire de Commerson qui nous avait suivis pendant toute notre plongée le long du Blue Hole.


Il y a eu ensuite les mini crevettes transparentes, bon, pour les voir, celles-là, il fallait s'accrocher, avoir vraiment de la chance ou savoir où les chercher. Nous en avons croisé quelques unes tenant compagnie aux poissons clown dans les anémones. En fait, leur vrai nom est crevette à longue pates.



Vous l'avez repérée, bon heureusement que Homo palmus a un bon zoom et un bon mode macro, un ordre de taille, selon mon livre, jusqu'à 4 cm, mais je ne suis pas sure d'en avoir vu des si grandes.

Ensuite, on passe un peu au corail, j'avais repéré, surtout pendant la plongée de nuit, un corail que j'ai appelé corail en anneaux, pour Vanessa, plutot Corail chouchou. En fin de compte, c'est pas du corail, c'est une comatule, c'est un animal un peu comme l'étoile de mer.


Ensuite, on repart chez les poissons, encore un qui a bien fait rire tout le monde, le poisson que j'ai appelé poisson " caprice des Dieux", vu du dessus, il avait vraiment l'air d'une boite de fromage... Mais bon, ce nom n'était pas assez drole pour les scientifiques, alors ils l'ont appelé poisson coffre.


Celui-là est jaune avec des points bleus, c'est le poisson-coffre à points bleus ( très original comme nom, nous noterez que les scientifiques ne sont pas toujours aussi inspirés que moi), mais on en a croisé plusieurs, j'ai aussi croisé un poisson coffre plus bleu. Mais aucune photo de celui-là. Peut-etre un effet de l'azote...

Dans le bleu, s'approchant des récifs de corails, nous avons souvent croisé les poissons avec une pointe sur le front, du coup, Vanessa a appelé ça des poissons licorne à cause du signe que je lui avait fait sous l'eau la première fois. Ce poisson est en fait le nason à éperon bleu, mais elle n'avait pas tout à fais tort puisque son deuxième nom est le poisson licorne.


Maintenant un poisson spécial pour Céline, nous en avons croisé un, une seule fois et malheureusement, Homo palmus n'a pas pu le prendre en photo à cause de sa vivacité. Le poisson cible. Il était vraiment joli avec ses cercles concentriques jaunes et bleus.


En fait, j'ai eu beaucoup de mal à le trouver dans les bouquins parce que c'est un Poisson ange Empereur Juvénile. Plus tard, il sera comme ça :



Durant la plongée de nuit, j'ai été impressionnée par la taille des oursins, je me suis dit qu'il vallait mieux bien regarder où l'on se cogne... Les oursins étaient d'une taille impressionnante. En fait, si j'ai bien compris, ils sortent de leur cachette la nuit pour chasser et ils déploient tous leurs piquants. J'ai particulièrement fait attention à ceux que j'ai appelés Ourins géants. Leurs piquants peuvent atteindre 30 cm de long, ce sont des oursins diadème.


Attention qui s'y frotte, s'y pique...

La rencontre du voyage pour Homo palmus s'est faite à UMM SID, dans une algue, il a réussi à trouver ce que je croyais être un hippocampe. A cause de sa couleur et de sa forme, au départ, je pensais qu'il prenait en photo une feuille morte, du coup, le nom de cette espèce inconnue était tout trouvé, l'hippocampe feuille morte. Nous avons appris plus tard qu'il ne s'agissait pas d'un hippocampe, mais d'un poisson, un ornat ghost pipe fish, ou Solenostomus paradoxus...




Il y a une espèce que nous avons croisé presque à chaque plongée, le poisson vanille chocolat. Dit comme ça, ça ne veut pas dire grand chose, en fait, il est couleur chocolat devant et vanille derrière... une envie de glace... En fait, c'était des demoiselles bicolores.



Bon désolée pour la taille de la photo, mais elles sont un peu vives.

Pour finir par le mystère qui nous a fait tenir en haleine pendant presque tout le voyage, je voudrais vous présenter le poisson que Vanessa a décrit comme le poisson chocolat stracciatella. Alors, chocolat parce qu'il a la couleur du chocolat au lait sur la tête et stracciatella pour les points noirs à l'arrière... je crois que nous avons ouvert tous les livres et toutes les planches sur la faune locale avant de trouver que ce poisson est en fait un Caudène ou une Vieille à queue de Lyre...




Alors maintenant, à vous de juger si vous préférez les noms scientiques ou les surnoms que nous avons donnés aux poissons.

Un grand merci à Homo palmus pour ses photos.

Partager cet article

Repost 0
Published by la judokate palmée - dans plongée
commenter cet article

commentaires

Homo+palmus 15/06/2009 17:33

Voila, j'aime bien ta maniere de raisonner ;-)

Homo+palmus 15/06/2009 13:47

Ne te prive pas de projets parce qu'il te faudrait monter dans un coucou qui peut tomber a tout instant. Ca ne tombe quand meme pas si souvent que ca.Je suis rentre en voiture et c'etait pas sans danger... Tu vois ce que je prends comme risque pour aller plonger ?

la judokate palmée 15/06/2009 14:48


Oui c'est vrai que l'avion est encore le moyen le plus sûre de voyager. Après ce que j'ai vécu sur l'autoroute pour revenir de cours la semaine dernière, je me dis qu'il est beaucoup plus sûr pour
ma santé que j'inverse les choses, je vais aller tous les jours voyager pour plonger et aller en cours de temps en temps...


Homo+palmus 12/06/2009 17:02

Je vois, tu es du style a chercher les rencontres sur des parkings d'autoroute... :p

la judokate palmée 12/06/2009 18:47


Non du tout, mais pas dans les avions non plus... je cherche juste des excuses... bidons, pour OK j'avoues.


Homo+palmus 11/06/2009 21:13

Donc voila, le jour ou tu es motivee, tu peux prendre l'avion, ca te fera quelques heures au lieu de... 8 peut-etre ?

la judokate palmée 12/06/2009 10:58


La voiture c'est bien, on voit du paysage, on s'arrete et on rencontre du monde aux stations d'autoroute...


Homo+palmus 09/06/2009 23:28

C'est sur, une fois que l'avion s'est desintegre et qu'il a brule avant de couler, il reste les requins... C'est une menace tres grave a ce stade des malheurs...Je precise que pour traverser le pays, les avions ne survolent pas d'ocean infeste de requins...

la judokate palmée 11/06/2009 14:42


Pour traverser, la France, OK, pas d'océan à traverser... c'est bon tu as raison.